Après plusieurs expériences en tant que graphiste au Théâtre Bacchus, puis chez un créateur de montre (Utinam) à Besançon, et enfin à la Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère, je crée le studio de communication graphique Kangooroad, à Grenoble, en 2001.

Je conseille les entreprises, conçois et réalise leurs supports de communication globale, de la conception d'identité graphique à la réalisation de site internet.

Fin 2017, l’urgence d’exprimer des choses plus personnelles et profondes se fait sentir. C’est alors que j’envisage une direction plus artistique de ma carrière et que je reprend les pinceaux, et m’initie à la sculpture. 

Puis, un jour, à son retour de Norvège, j’ai découvert les photos de Gilles, photographe avec lequel j’avais travaillé dans mon activité de graphiste.

Je ne soupçonnais pas l’impact qu’elles auraient sur moi. J'ai d’abord été émerveillée par ces aurores boréales, ces lances de lumière et de feu incroyables, qui laissent libre cours à nos rêves et fantasmes ,les plus fous.

Puis mon attention s’est portée sur des dessins naïfs organisés dans un cercle, présents sur certaines photos qu’il avait prises dans un musée, naïfs mais tellement beaux et inspirants.

J’ai alors découvert que ces visuels étaient tirés de tambours chamans appartenant

au peuple Sami.

Au fil de mes recherches, je me suis alors prise de passion pour ce grand peuple autochtone, aussi appelé «Peuple du Soleil», et découvert son mode de vie en symbiose avec la nature,,ses traditions et croyances, le rôle du chaman (oaidi), ses chants (Joik), ses textes et légendes, que j’ai voulu partager à travers mes créations.

J’ai donc proposé à Gilles de travailler sur ses photos, et d’en faire des montages.

C’est alors que je me suis intéressée à la Norvège, son histoire passionnante, et ses grands noms tels que Munch, Amundsen et Birkeland.

Je ne remercierai jamais assez Gilles Galoyer de m'avoir donné l'opportunité de m'exprimer par l’art et le graphisme, me permettant ainsi de révéler les grandeurs de Dame Nature et mettre en lumière les richesses d’un Peuple.

Je remercie chaleureusement Jean Lilensten, pour le temps qu’ils nous a consacré, sa démonstration passionnante de Planeterrella, mais aussi ses connaissances étendues de la Norvège et de ses habitants.

J’ai envie de remercier également François-Marie Périer de nous avoir offert un lieu pour mettre en avant nos oeuvres pendant la fête de la Science 2018.