la-photographie-pour-faire-voyager-15646

PHIL DELOOLE

Dès sa jeune enfance, au mitan des années 80, Phil alterne la fréquentation d’écoles religieuses et d’écoles d’art dans le Hainaut et le Brabant belges. Une fois franchie la frontière outre-Quiévrain, le lycée en internat à

Vizille, le baccalauréat option Histoire de l’Art à 17 ans puis les Beaux-Arts suivent naturellement à Grenoble. L’étudiant sombre alors dans le surréalismeet la sédition, et c’est l’époque de l’apprentissage photographique à l’atelier de l’école. Nanti du diplôme de plasticien de l’E.S.A.D., Phil Deloole hésite cependant à enseigner à son tour. Il participe aux prémices du Mois National de l’Art Contemporain à Montélimar, et travaille un temps à Jeunesse Et Sport en tant que rédacteur et éducateur. Part soudain vivre une année en Lorraine...

Quand il revient dans la région, fin 2002, c’est pour s’installer dans la Drôme et reprendre durant presque dix ans l’activité indépendante de disquaire-libraire spécialisé, à laquelle s’ajoute le temps consacré à la galerie d’art qui jouxte sa boutique. Puis Phil s’exile six ans en Bretagne et devient photographe illustrateur à son compte. Logos, enseignes, pochettes de disques, reportages en nature, commandes pour les offices de tourisme, nombreux concerts pour les festivals, quelques expositions collectives et d’autres,

plus récentes et personnelles, comme Fées & Gestes et Hérode Movie, occuperont son quotidien jusqu’à son retour à Grenoble au printemps 2018. On parle quelquefois de réalisme magique à propos du travail de Phil Deloole et il semblerait que le terme n’est pas pour lui déplaire. Pour autant, le photographe assure être encore novice dans son art, et avoue hésiter entre la tentation du miroir nous renvoyant à une mélancolie oubliée et l’acte militant d’une photographie spontanée en tant qu’écriture automatique.